Projet 

Les Amazones, femmes-guerrières, ont nourri l’imaginaire des Européens dès les origines de notre civilisation. Chez Homère, au VIIIème siècle av. J. C., nous trouvons des descriptions de femmes d’une grande beauté, dotées de corps minces et sculptés - vision qui sera ensuite à la base de la représentation de la victoire. 

 

En cherchant à saisir les Amazones, ces créatures belles, fortes voire dangereuses, nous nous déplaçons dans le registre des contradictions : entre courage et mépris, entre supériorité et infériorité ; entre force et faiblesse. 

Le même déchirement ne marque-t-il pas la notion de féminité ?

 

Le projet rassemble les photographies d’Anna Marchlewska, portées par cette même interrogation : qu’est-ce que la féminité ? 

 

Les Amazones, les portraits de femmes... Des amies proches dans un premier temps, puis les voisines, des femmes rencontrées au quotidien – travail, cours de yoga, vernissages, dîners… Des femmes qui lui présentent d’autres femmes, jusqu’à ce que ce travail prenne de l’ampleur, et avec chaque nouvelle figure se dessine une constellation de plus en plus diversifiée de ces féminités : les Amazones, qui selon Anna sont, les « super-héroïnes des temps modernes ». Artistes, écrivaines, stylistes, avocates, actrices, dirigeantes d’entreprise, mais aussi celles qui ont le courage de se chercher encore. Des femmes fortes, créatives, passionnées.  

 

Sous forme d’un blog : http://lesamazones.tumblr.com , le projet a fait l’objet d’une exposition à la Maison de l’Art et de l’Image à Rueil-Malmaison en avril 2018 à l’occasion du Mois de la Photo qui était financé en totalité par le crowdfunding.

 

“Les Amazones“ représentent 4 ans de travail, près de 200 portraits de femmes d’exceptions publiés sur le blog, plusieurs présentations publiques du projet et notamment à la conférence de l’Unesco en août 2017.  

La féminité est une belle force.

Lorsqu’on dit “amazone” en référence à la femme, généralement on évoque l’image d’une femme très grande ou forte, une “Valkryie” de l’opéra Wagnérienne, une femme d’une force physique imposante. Mais ici, dans le contexte des photos des “Amazones” d’Anna Marchlewska, cette force, aussi importante, vient de l’âme, du coeur, et de l’esprit de la femme. Ces qualités chez la femme ont un pourvoir parfois plus important lorsqu’elles sont “féminines”. Par cela, je pense que la féminité est souvent très liée à ces qualités. Les vibrations, énergies et passions féminines peuvent avoir une force plus subtile. La féminité permet une puissance en douceur car la féminité ne cherche pas son expression par la violence ou l’agressivité. Il y a des éléments d’harmonie et d’amour innés dans la féminité, et c’est justement cela, la belle force de la féminité.“

 

Adrienne Jalbert - artiste

 © 2018  by Anna Marchlewska - Les Amazones

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Gris Icône YouTube
  • Gris Twitter Icon

Contact : Anna Marchlewska - 06 72 47 84 03 - amarchlewska@hotmail.fr

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now